Interview de Jean-Michel Lebret, Atelier Du Naturopathe

Interview de Jean-Michel Lebret, Atelier Du Naturopathe

1) En quoi consiste le métier de naturopathe ?
La Naturopathie (science de la vitalité et donc de la santé) est une “médecine” à part entière, mais bien évidemment le naturopathe n’est pas médecin.
La naturopathie vise à aider les patients à s’auto-guérir par une thérapie naturelle à la fois mentale et physique (organique) utilisant des méthodes biologiques, dites de santé, non médicamenteuses, dès l’apparition des premiers symptômes.
C’est une méthode de correction des erreurs de la vie et de la cause première (humorale) des pathologies.
Elle peut et doit donc être incluse dans le système général des soins aux patients pour renforcer leurs auto-défenses organiques et, donc, par la même, l’efficacité de l’Allopathie, laquelle, logiquement, ne devrait être qu’une méthode d’exception et d’extrême urgence lors de situations périlleuses.

2) Pouvez-vous présenter vos activités ?
La naturopathie se décline en dix techniques principales
Les idées; Les aliments; Les plantes; Les exercices; Les manipulations; Les bains; Les gazs; Les réflexes; Les rayons; Les fluides

Personnellement je reçois les gens sur RdV et je m’assure au préalable de ce qui les motive à venir, et si le cas échéant je trouve que la demande ne cadre pas avec mes compétences je les oriente vers un autre thérapeute.
De ces 10 techniques j’en applique personnellement quatre :  les idées, l’alimentation, les exercices, les réflexes

3) Il semble que beaucoup de naturopathes utilisent les baies de goji dans leurs activités ? en faites-vous partie ?
Oui je fais partie de ceux qui utilisent la baie de goji, mais j’apporterais un bémol quant à son utilisation.
Une fois que l’on a compris les informations sur ce que pourrait devenir notre alimentation et si on désire rester cohérent il serait bien de consommer la baie de Goji à part des autres repas et de ne pas vouloir la mélanger par exemple avec du riz ou tout autre chose histoire de donner un petit goût sucré à nos repas.
D’autre part il apparait que certains groupes sanguins réagissent plus ou moins bien à la prise quotidienne du Goji.
Le groupe O par exemple à une tendance à se mettre en diarrhée ou en tout cas des selles plutôt molles, alors que le groupe A pour une même proportion de Goji réagit plutôt mieux. Cela est dû certainement au taux de vitamines C contenu dans la baie de goji à peu près 140 Mg pour 100 Gr d’aliment ce qui est énorme.
Pour finir si nous devons tenir compte de la proximité de l’aliment local, les baies de Goji ne se cultivent pas que je sache dans nos marais ni dans nos champs français !!!.

4) Dans un article de baiedegoji.fr, nous contre-indiquons l’utilisation de comprimés alimentaires, alors qu’un naturopathe, (Pierre David Béril) défend l’idée qu’un comprimé peut être une bonne forme de consommation,  quel est votre avis là-dessus ?
Le jus de carotte en bouteille, le râpé de carottes sous vide, les carottes cuites etc. ne remplaceront jamais une carotte fraîchement cueilli et consommée sur place. Tout aliment mis en boite perd évidemment de ses propriétés.

5) Vous avez le mot de la fin
Notre meilleur laboratoire qui soit, est notre Etre tout entier, c’est lui et lui seul qui perçoit mieux que quiconque ce qui est bon et bien pour lui …. mais encore faut-il se mettre à l’écoute de son ressenti.

Si nous prenons l’exemple d’une station-service où l’on trouve aujourd’hui plusieurs pompes à essence ; sans plomb 95, sans plomb 98, GPL, diesel avec 2 ou 3 formulation etc.
Ces carburants différents correspondent bien à un carburateur particulier pour chacune de nos voitures.

Si nous comprenons cela, nous pouvons peut-être alors comprendre qu’il peut peut-être y avoir aussi des aliments particuliers pour une constitution particulière.

Une autre analogie est de bien se rendre compte que l’on dépose notre chère voiture tous les 10.000 Km chez notre garagiste préféré pour qu’il fasse la vidange, changement de filtre à gasoil ou essence, menus travaux de réfection etc.
En ce qui nous concerne nous accumulons tant psychologiquement que physiquement, de jours de jours de mois en mois d’année en année couche après couche sans rien faire de tout cela ?

Mais ceci est peut être hors sujet !

http://atelierdunaturopathe.fr



3 commentaires

  1. vandenbroucque dit :

    Pouvez-vous me conseiller ?
    Si je prends :
    HYDROXYDASE 2 flacons p/jour
    DEPURATIF 5 EMONTOIRES 2 ampoules p/jour
    pendant 21 jours, est-ce trop pour l’organisme, ou dois-je prendre un des deux seuleument ?

    Merci.

    • Bonjour,

      Pour commencer il serait intéressant de savoir quel thérapeute vous aconseillé une telle cure et pour quel type d’usage et de pathologie?

      Ensuite, l’hydroxidase est une eau gazeuse et le Dépuratif de Fitoform, un produit détoxe utilisant la synergie de 17 plantes biologiques, stimule et réactive les 5 émonctoires permettant de détoxifier, purifier et éliminer les toxines, l’un et l’autre ne sont pas toxique donc vous pouvez les utilser en association sans problème.

      Amitié.

  2. “Dans un article de baiedegoji.fr, nous contre-indiquons l’utilisation de comprimés alimentaires, alors qu’un naturopathe, (Pierre David Béril) défend l’idée qu’un comprimé peut être une bonne forme de consommation, quel est votre avis là-dessus ?
    Le jus de carotte en bouteille, le râpé de carottes sous vide, les carottes cuites etc. ne remplaceront jamais une carotte fraîchement cueilli et consommée sur place. Tout aliment mis en boite perd évidemment de ses propriétés.”

    Le problème c’est que bon nombre de nos confrères naturopathes ne connaissent pas les bons compléments alimentaires à utiliser (et autres différents produits naturels à utiliser), de leur composition à la méthode de fabrication employée (la compression cryogénique pour les compléments sous formes de comprimés, et la stabilisation par pression à froit pour les compléments sous la forme buvable étant les mailleurs), jusqu’à leur champ d’action thérapeutique, et je regrette souvent de ne pas compter les compter parmi les participants de nos colloques ou rassemblements organisés un peu partout en France (sur Lyon en ce qui me concerne) afin d’échanger sur nos pratiques thérapeutiques, les expériences et témoignages recceuillis sur le terrain après l’utilisation de cures et traitements naturels.

    Sur ces mots, la balle est dans leur camp…

Laisser un commentaire