Interview de Katell Maitre pour conseils-naturopathie.com

Interview de Katell Maitre pour conseils-naturopathie.com

Pouvez-vous présenter vos activités ? en quoi consiste le métier de naturopathe selon vous ?

Je suis naturopathe depuis bientôt 14 ans. « Mieux vaut prévenir que guérir » pourrait résumer l’idéal de la naturopathie et sa raison d’être. La prévention se fait par :

  • une alimentation équilibrée, saine et vivante
  • une hygiène de vie respectueuse du corps
  • la gestion du stress et des émotions
  • la respiration et la pratique d’au moins une activité physique (même douce comme la marche) quotidiennement.

Dans les faits, nous constatons malheureusement que les personnes font appel à nos conseils quand leurs pathologies sont déjà installées. Il est alors nécessaire de revoir leurs habitudes alimentaires, de faire un « grand nettoyage » de leur organisme et d’aider ensuite celui-ci, par des moyens naturels, à reprendre ses fonctions et à retrouver ses défenses immunitaires.
En 2010, j’ai créé un blog de naturopathie : www.conseils-naturopathie.com. Je me suis donnée comme objectif avec ce dernier d’apporter des conseils et informations aux lecteurs avant qu’il ne soit trop tard. Si je peux leur faire prendre conscience de leur responsabilité par rapport à leur santé, alors j’en serai très heureuse.
Dans le même but, j’anime un atelier cuisine chaque semaine. Nous y concoctons des recettes bio-végétariennes à partir d’un panier de légumes fourni par une Amap (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) de Saint-Herblain, près de Nantes. Cela permet aux participants de découvrir des légumes qu’ils n’ont pas l’habitude de cuisiner et de constater la variété existant dans la nature.
Je donne également de temps en temps des conférences pour présenter la naturopathie, l’alimentation équilibrée et les remèdes de santé.

Il semble que beaucoup de naturopathes utilisent les baies de goji dans leurs activités ? en faites vous partie ?

Un naturopathe cherche tout ce que la nature recèle comme trésor. Les fruits séchés font partie d’une alimentation dite « équilibrée ». Une fois réhydratés, ceux-ci ont le même potentiel qu’un fruit frais.
Mais pour être sincère, je recommande, pour l’instant, très peu les baies de goji.

Pourquoi ce choix ?

Tout simplement parce que je privilégie les remèdes plus locaux (comme l’argousier) et que j’attends d’être sûre de la qualité des produits proposés comme les baies de goji. Ceux-ci viennent de régions du monde qui n’ont pas les mêmes normes de qualité que nous (label bio ou équivalent). Quand je serai rassurée sur leurs modes de transport et de conservation, il est certain que je conseillerai plus volontiers ces fruits.

Quel est votre point de vue global sur ce que l’on nomme “superfruit” ?

Les « superfruits »sont très à la mode. Pourtant ce sont des fruits qui existent depuis fort longtemps et dont bénéficient les populations des pays d’origine. Leur richesse en antioxydants est de plus en plus mise en avant et il est vrai que les antioxydants sont très importants pour l’organisme. Dans cette société de consommation dans laquelle nous vivons, les habitudes « saines » se perdent et les gens sont de plus en plus carencés et fragiles. Ils ont donc besoin d’une aide supplémentaire pour leur apporter et faciliter l’assimilation de toutes les vitamines et les minéraux dont ils ont besoin. J’ai pu constater que peu de personnes sont véritablement déterminées à faire des efforts pour changer leurs habitudes. Ces dernières préfèrent recourir à un remède miracle. Les superfruits semblent répondre à cette attente.

Dans un article de baiedegoji.fr nous contre-indiquons l’utilisation de comprimés alimentaires, alors qu’un naturopathe, défend l’idée qu’un comprimé peut être une bonne forme de consommation,  quel est votre avis là-dessus ?

En naturopathie, chaque personne est considérée comme un cas unique. Les réactions aux différentes formes de remèdes peuvent donc varier. Il est impossible de généraliser ou de condamner une forme particulière. L’important, c’est de s’adapter.
Les comprimés ont des avantages et des inconvénients.
Leurs avantages, c’est qu’ils ne contiennent pas d’alcool. Ce « détail » est important pour une partie de la population (femmes enceintes, enfants, personnes fragiles au niveau du foie). Ils sont assez faciles à prendre (surtout si on peut les croquer ou les réduire en poudre pour les enfants). Leur aspect extérieur est neutre, ce qui rebute moins certains consommateurs (les fruits ne sont malheureusement pas toujours appréciés).
Leurs inconvénients, c’est la nécessité d’ajouter des excipients pour obtenir des comprimés solides, réduisant ainsi la teneur en principes actifs. Il est nécessaire d’en prendre un certain nombre pour un résultat fluctuant.

En ce qui me concerne, je pense que la meilleure forme est le fruit frais ou séché (de préférence réhydraté).

Vous avez le mot de la fin

L’alimentation vivante est une nécessité pour être bien dans son corps et dans sa tête. Les antioxydants se retrouvent notamment dans les légumes et fruits crus. Je suis encore très surprise aujourd’hui de constater que l’alimentation quotidienne de beaucoup de personnes n’inclue aucun fruit ou légume. Alors oui, pour des personnes qui ont perdu le goût de la nature, toute aide est importante. Les fruits séchés sont très concentrés en principes actifs et en « grignoter » une certaine quantité chaque jour pourrait devenir une habitude saine et revigorante pour beaucoup. Les baies de Goji répondent à ce critère et ont donc leur place dans le domaine des compléments alimentaires.



Laisser un commentaire